Applications mobiles pros, la nouvelle interface de l'entreprise. Développement, appropriation, app stores privées, sécurité… quelles options ?

Le 18/03/2015 de 09H00 à 10H15

En matière de mobilité, l’heure n’est plus au bricolage dans les entreprises françaises. Mais déployer une solide stratégie de mobilité de bout en bout en faisant du mobile une interface du système d’information aussi naturelle que pour tout autre type de portail Web ou d’entreprise n’est pas chose simple. En effet, comment rendre mobiles des applications traditionnelles et métiers quand de surcroît le système d’information qui les supporte n’a pas été conçu pour cela et qu’il est compliqué de lui greffer les API ad hoc ? Ou comment ne pas réitérer les échecs du passé, caractérisés par des projets trop longs, trop spécifiques, trop chers, et finalement ignorés des utilisateurs ?
Comme tout projet de développement de logiciel professionnel, la mobilité requiert une politique réfléchie sur de nombreux axes. Parmi ceux-ci, la gouvernance, la mise en place d’équipes pluridisciplinaires et transversales, les cahiers des charges en matière de développement et de tests adaptés à la multiplicité des plates-formes mobiles et des terminaux. Mais aussi l’analyse des usages et des données après déploiement tant pour savoir ce qui est utilisé ou pas, quel bénéfice l’entreprise en tire, et comment perfectionner l’acquis et continuer d’innover.
Cette liste à la Prévert n’a rien d’exhaustif. Car les entreprises doivent aussi avoir dans leur viseur des questions comme le support utilisateur à apporter et bien entendu les règles de pratiques et de standards de sécurité : non seulement celles ayant déjà cours dans l’entreprise mais aussi celles qui adressent la spécificité de l’usage mobile (authentification et utilisation discriminante, VPN applicatif, mise en conteneurs des données, outils spécialises tels que MDM, MAM…).
Si la révolution des applications mobiles en entreprise passe par une approche plus intégrée et fédérative, par le recours à des méthodes et outils nouveaux, car on sait aujourd’hui qu’un développement classique conduit à l’échec, elle pose aussi la question de leur diffusion.
Faut-il mettre en place des catalogues centralisés via des app stores d’entreprise pour faciliter la distribution et l’appropriation des services et applications mobiles au lieu de contraindre l’utilisateur à jongler avec trois types d'interfaces (applications d’entreprise, API et applications mobiles) ?
Comment cette approche unifiée peut-elle optimiser la gestion des utilisateurs et des rôles, la sécurité, l’intégration des processus ? Est-elle une source de réduction des coûts ? Ou permet-elle au moins de connaître le véritable coût de applications, des services ou des API grâce au suivi et à la facturation interne.
Autant de questions clés qui sont sur l’agenda ou sur l’établi des DSI et des directions métiers aujourd’hui. Et qui concernent aussi bien les applications bureautiques standards que les services en Saas dans le cloud, les applications métiers et personnalisées, Web et mobiles natives. Un chantier titanesque donc.


Animateur :

Eric MONTAGNE, SMARTWIPCLUB


Intervenants :

David LEGEAY, DSI, BABOU SAS

Anthony HIE, Directeur de l'Organisation et des Systèmes d'Information, CONSEIL GENERAL DE LA MOSELLE

Michel LARA, WebSphere Solution Architect, IBM FRANCE

Jacky GALICHER, Directeur des Systèmes d'Information, ACADEMIE DE VERSAILLES

Thierry GALVAGNI, Directeur des Systèmes d'Information, ALTEN GROUP

Jean-Pierre DESBENOIT, DSI et Modernisation, DIRECTION GENERALE DE L'AVIATION CIVILE


Ajouter à votre agenda et retourner à la liste des conférences

Retour

Partenaires officiels
Sponsors
Partenaires Institutionnels
Partenaires Presse
Partenaires Web

Partenaires
Exposants